L’OIM prend part à la Consultation Nationale pour les Jeunes sur les ODD Post-2015, à Bizerte

A l’occasion de la Journée Internationale de la Jeunesse, le 12 Août 2014, l’Organisation Internationale pour les Migrations  prend part à  la Consultation Nationale pour les jeunes sur l’Agenda de Développement Post -2015, à Bizerte organisé avec diverses agences du groupe pays du Système des Nations Unies .

Cet évènement a réuni 75 jeunes de 21 gouvernorats de la Tunisie, qui se sont réunis pour débattre  les 6 thématiques, sélectionnées: L’Education, Emploi, Santé, Protection contre la violence et les crimes, Mobilité, Participation.

Cette réunion  avait pour objectif d’impliquer les jeunes dans la formulation des Objectif de Développement Durable Post-2015via  la plateforme internet du Secrétariat d’Etat au Développement : www.theworldwewant.org

L’équipe OIM a modéré l’atelier « Mobilité » avec une dizaine de personnes représentant les gouvernorats  respectifs de de Mahdia, Tunis, Sfax, Médenine, les Tunisiens de l’étranger, et un jeune Africain Sub-Saharien en Tunisie.

Plusieurs  sous thématiques ont été soulevées lors de l’atelier comme : l’Education/ l’Emploi ; La Diaspora/ Le Retour ; La Perception/ L’Intégration de l’immigrant et de l’émigrant.

A l’issue de cet atelier portant sur la Mobilité, l’équipe OIM a pu ressortir avec 9 recommandations de jeunes :

  • Une sensibilisation accrue vers les médias aux problématiques de mobilité pour une meilleure compréhension et connaissance de la thématique pour le grand public, tout en mettant en valeur la migration régulière.
  • Une adaptation des formations professionnelles conformément aux demandes du marché permettant d’offrir une alternative de stabilisation aux jeunes Tunisiens. Ceci inclut l’instauration d’un dialogue actif entre les secteurs d’emploi et le système éducatif.
  • Décentralisation des instances économiques, politiques et académiques, ainsi que la stimulation des investissements par des facilitations fiscales et administratives, pour le développement local et ainsi réduire l’exode rurale des communautés les plus vulnérables.
  • Une meilleure coordination et structuration de la société civile de la Diaspora autour d’une plateforme, pour plus de poids et de légitimité dans l’impact sur le développement de la Tunisie.
  • Valorisation des opportunités d’investissements en Tunisie, et ce par des études de marchés, un accompagnement et une centralisation des informations relatives au mécanisme, pour les Tunisiens de l’étranger.
  • Encadrement des retours en Tunisie avec une réinsertion sociale et une réintégration professionnelle en adéquation avec le profil expériences/expertise du migrant.
  • Alléger les procédures et développer les services relatifs aux conditions de vie pour les étrangers en Tunisie.
  • Sensibilisation accrue sur la diversité culturelle et artistique dans le but d’accroître les interactions sociales et sociétales entre les Tunisiens et les Etrangers en Tunisie.
  • Traditionnellement ancrée dans une logique d’échanges Nord-Sud, prôner une stimulation des échanges économiques, universitaires, et culturels Sud-Sud, et ce par l’ouverture de missions diplomatiques Tunisiennes dans les pays Sub-Sahariens

Baptiste Amieux, OIM

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s